L'ordre des Palmes Académiques

 


Sous la troisième république


Les Palmes Académiques, instituées sous cette dénomination par Napoléon 1er pour honorer les membres de l'Université, remontent à 1808, trois grades existaient alors : les titulaires, les officiers de l'Université et les officiers des Académies.

Seule la Légion d'Honneur, créée quatre ans auparavant, compte une ancienneté plus grande. Cette distinction est la plus ancienne de celles décernées à titre civil.

Entre le décret du 17 mars 1808 portant organisation de l'Université impériale et le décret du 4 octobre 1955, qui institue l'Ordre actuel, elles ont bien résisté aux remous de l'histoire.

La Légion d'Honneur récompense les mérites éminents au service de la nation, le Mérite National récompense les mérites distingués, quant à l'Ordre des Palmes Académiques il est destiné à honorer les mérites des personnels relevant du ministère de l'éducation nationale.

Il s'agit du troisième ordre national, après celui de la Légion d'Honneur et celui du Mérite.

En dehors de l'Université, il peut également distinguer les personnes qui rendent des services importants au titre de l'une des activités de l'éducation nationale et les personnalités éminentes qui apportent une contribution exceptionnelle à l'enrichissement du patrimoine culturel.

 

L'Ordre des Palmes Académiques comprend trois grades :

 

- Chevalier,

- Officier,

- Commandeur.

Nul ne peut être nommé chevalier à moins de trente-cinq ans révolus. Pour être promu officier ou commandeur il faut, sauf cas exceptionnel, avoir une ancienneté de cinq années dans le grade inférieur. Les nominations et promotions font l'objet de décrets.

 

Deux promotions par an :

 

- 14 juillet pour les membres de l'éducation Nationale,

- 1er janvier, pour les personnalités.

La décoration est constituée d'un ruban de moire violette et d'un médaillon formé par un rameau de laurier et un rameau d'olivier. La tendance actuelle fait que le médaillon est de plus en plus constitué de 2 rameaux identiques.

 

 

Les Médailles

 

 

Commandeur

 commandeur


 

Officier

 officier


 

Chevalier

 chevallier


 
 




La remise de cette médaille ne se fait pas forcément lors d'une cérémonie officielle. Dans ce cas, elle est remise par une personne honorée au moins du même grade. Il prononce la formule suivante : " (Nom), au nom du Gouvernement de la République, nous vous faisons (grade) de l'Ordre des Palmes Académiques ". Peu à peu, un protocole de fait s'est établi : il est fait l'éloge du récipiendaire avant la remise officielle de la médaille réglementaire par le représentant du gouvernement ou par l'autorité académique, à défaut par le représentant de la section de l'Association des Membres de l'Ordre des Palmes Académiques ou par un parrain choisi par le nouveau promu. Ces remises de médailles sont en général publiques et concernent l'ensemble d'une promotion annuelle.

Le décret du 3 décembre 1963, portant création d'un Ordre National du Mérite, précise que la création de cet ordre avait pour but second d'assurer la simplification du système des distinctions honorifiques en substituant à des ordres trop nombreux celui du Mérite National. Ce même décret précise aussi qu'il apparut nécessaire de maintenir l'Ordre des Palmes Académiques, celui du Mérite Maritime et celui du Mérite Agricole en raison de leur ancienneté et de leurs caractères propres. De même fut conservé l'ordre des Arts et des Lettres en raison de son prestige particulier.

L'ordre des Palmes Académiques a son siège au ministère de l'éducation Nationale, de l'Enseignement supérieur et de la Recherche, au 110 de la rue de Grenelle à Paris
Le Conseil de l'Ordre est présidé par le Ministre de l'éducation Nationale, il est composé d'un représentant du Conseil de l'Ordre de la Légion d'Honneur choisi par le grand Chancelier, de dix directeurs généraux et de dix directeurs du ministère.Le secrétariat du Conseil de l'Ordre est assuré par le chef du cabinet du ministre.

 


Association des Membres de l'Ordre des Palmes Académiques.


Il s'agit d'une association "loi 1901". Par décret en date du 26 septembre 1968 elle est reconnue d'utilité publique et a également reçu l'agrément de tourisme le 2 novembre 1998.

L'AMOPA est placée sous le haut patronage de Monsieur le Président de la République, de Monsieur le Ministre de l'Éducation Nationale et du Grand Chancelier de la Légion d'Honneur.

Forte de plus de 32000 adhérents, elle comporte 157 sections dont 108 en métropole et est présente sur les 5 continents. Chaque section est dirigée par un bureau élu.

L'AMOPA est avant tout une assocation d'amitié, où ses membres, de générations diverses, peuvent se rencontrer et échanger autour d'activités culturelles. L'AMOPA dispose d'un site national fort complet et d'excellente qualité artistique et technique que nous vous convions à visiter à l'adresse suivante :


www.amopa.asso.fr